Arrête YouTube tout de suite

 
 J’aimerais que tu arrêtes.
 

 Tu te fatigues.
 

 Pour rien. 
 

 

 Tes efforts ? 
 

 En vain.
 

 

 Ta bonne volonté ? 
 

 Inutile.
 

 

 Il est temps que tu arrêtes :
 

 - les vidéos qui plafonnent à 10 vues
 - la bannière YouTube sans appel à l’action
 - les hashtags à la place des tags
 

 Tu vois ce que je veux dire ? 
 

 - la quantité aux dépens de la qualité
 - les vignettes répulsives
 - les titres qui n’en sont pas
 

 Il faut cesser :
 

 - les appels à l’action oubliés
 - la stratégie inexistante
 - l’attitude « j’ai fini j’me casse » après un clic sur « mettre en ligne ma vidéo »
 

 

 À ce moment-ci de l’histoire tu as UN choix à faire.
 

 DEUX possibilités.
 

 Soit…
 

 … Tu fermes ton compte YouTube. Tu gagnes un temps fou à ne plus tourner de vidéos, à ne plus faire des montages, à ne plus nourrir YouTube tous les jours. Tu vas à la piscine et tu es heureux. 
 

 

 Soit…
 

 … Tu rentres dans le YouTube game. Tu comprends les règles du jeu. Tu joues intelligemment et stratégiquement. Tu vas gagner du temps, de l’énergie, et obtenir des vrais résultats pour ton business. 
 

 

 Si tu choisis la première option ?
 Ton voyage s’arrête ici. Profites-en pour te désabonner de ma liste e-mail. Content d’avoir fait ce petit bout de chemin ensemble. Si c’est ton choix c’est le bon. Bisous. Bye.
 

 

 Si tu choisis la deuxième option ? 
 Je vais t’aider à mort. Tu vas faire vivre ta chaîne YouTube. On va y travailler ensemble.
 

 

 Comment je vais t’aider ? 
 (Vu que tu es toujours là, c’est le moment de t’en parler)
 

 On va mettre en place ce qui est le plus important dès le début.
 

 Je l’ai évoqué hier.
 

 Le référencement.
 (C’est la rampe de lancement de ta fusée.
 Pas de rampe ? Pas de chocolat)
 

 

 Trois grands axes :
 - stratégie YouTube qui aide ton business
 - référencement de ta chaîne YouTube
 - référencement de tes vidéos
 

 J’ai nommé le « Référencement YouTube 3.0 » !
 (Trois grands axes, d’où le « 3.0 »)
 

 

 Attention : tout ce qui concerne le contenu vidéo c’est pour plus tard dans l’année. Pas cette semaine donc.
 (Structure de vidéo, matos, tournage, montage etc ce n’est pas le sujet du jour. On parle bien de référencement de tes vidéos ici)
 

 

 Donc on va se concentrer notamment sur les points suivants :
 

 - la stratégie à appliquer sur YouTube pour faire grandir ton business sans dilapider tes efforts dans la production de vidéos sans potentiel,
 - la réflexion à avoir avant même d’écrire le scénario de ta vidéo ou de toucher ta caméra pour t’assurer que ta vidéo ait un potentiel de visibilité sur YouTube,
 - les paramètres de ta chaîne à configurer pour garantir qu’on te trouve quand on te cherche,
 - les éléments indispensables dans ta bannière pour supporter ta stratégie,
 - les éléments de ta chaîne YouTube qui donnent envie aux gens de s’abonner sans que tu doives leur dire explicitement,
 - l’élément cosmétique incontournable de ta vidéo qui fait qu’un suspect devient un prospect,
 - le carré magique du référencement de chaque vidéo, sans lui, quitte le YouTube game direct,
 - le plug-in magique qui te permet d’espionner tous les paramètres de référencement des autres chaînes YouTube de la planète sans être un agent fédéral du gouvernement américain…
 

 Et beaucoup d’autres éléments faciles à mettre en place, simples à utiliser, qui demandent juste un minimum de réflexion de temps en temps.
 

 (Si tu as réussi à lire ce mail jusqu’ici alors je te garantis que tu as le niveau intellectuel requis pour faire un référencement de fou sur ton channel YouTube)
 

 Tu en es capable.
 

 Tu vas le faire. 
 

 

 Si tu veux maîtriser toutes les ficelles du référencement YouTube ?
 

 Voici le lien vers ma première formation en ligne que j’ai conçue spécialement pour toi qui débutes sur YouTube : Référencement YouTube 3.0.
 

 Je pourrais t’en dire plus encore mais ce mail devient long donc on en reparle demain si tu veux bien.
 

 Si tu as des questions, n’hésite pas à m’envoyer un email ou à me passer un coup de fil si tu as mon numéro.
 (Et si tu ne l’as pas tu me le demandes)
 

 À demain,
 

 

 Olivier
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *