Influenceur ou influencé ? Choisis ton camp

 Du jour au lendemain ?
 

 La nana est devenue « influenceuse »…
 

 

 Elle avait un blog et une chaîne YouTube.
 

 Elle postait trois photos par jour sur Amstramgram.
 

 Elle avait une petite base de fans. 
 

 Jusque-là tout allait bien.
 

 

 Mais un jour…
 

 Une grosse marque d’appareils photo est arrivée et lui a proposé d’être « l’ambassadrice » de ses produits. 
 

 Le deal ? 
 

 Aucune idée. 
 

 Le résultat ? 
 

 Perte totale de son identité.
 

 

 La nana est devenue une véritable « influencée ».
 

 Son ton original est devenu plat.
 

 Sans âme.
 

 Formaté.
 

 

 Elle a commencé à faire des vidéos d’unboxing des nouveaux modèles d’appareils photo de la marque.
 (Unboxing : ouverture de la boîte avec commentaires niais en direct.
 « Je déballe le produit… cool il y a la caméra ici, le chargeur est là et le manuel n’est pas trop épais »)
 

 Intérêt ? Proche du nul.
 

 

 Par conséquent ? 
 

 Son nombre d’abonnés et son nombre de vues ont grimpés suite aux vidéos d’avant-première des produits qu’elle présentait, sans jamais les avoir testés sur le terrain.
 

 

 Mais lorsqu’elle a refait une vidéo dans son style qui apporte de la valeur à son public ?
 

 Retour à la croissance initiale. Lente, mais de qualité. 
 

 Ce qu’elle a fait ? 
 

 Choisi la grande vitesse en laissant tomber la qualité et son originalité. 
 

 Aïe aïe aïe !
 

 Nivellement par le bas.
 

 

 Et je ne vais pas te parler de toute la clique d’influenceurs canadiens qui parlent de photographie et de vidéo au quotidien et qui intègrent des publicités de connexion VPN (Virtual Private Network) et d’autres produits qui n’ont rien à voir avec leur thématique dans leurs vidéos.
 

 Et ils font tous les mêmes pubs en plus…
 

 

 Et de ton côté ?
 

 Es-tu prêt à vendre ton âme au premier publicitaire venu ?
 

 Tu te positionnes comme un créateur de contenu honnête vis-à-vis de ton public ?
 

 Ou comme un influencé comme les autres ?
 

 

 Aujourd’hui ?
 

 J’ai juste envie de t’encourager à foncer dans ta propre direction.
 

 Garde ton identité. 
 

 Elle est unique.
 

 C’est ton meilleur positionnement possible. 
 

 

 Et un bon positionnement va t’aider dans ton référencement et donc ta visibilité à long terme.
 

 Si ça t’intéresse, on peut revoir ensemble le référencement de ta chaîne YouTube et de tes vidéos. 
 

 Un bon référencement te permettra d’être toi-même, unique et en même temps visible sur YouTube. 
 

 Clique sur ce lien pour réserver ton heure de coaching téléphonique avec moi tant que cette offre est disponible. 

 

 Passe une excellente journée.
 

 À demain,
 

 Olivier
 
 

12 réflexions sur « Influenceur ou influencé ? Choisis ton camp »

  1. Salut Olivier,
    Effectivement le choix entre rapidité/médiocrité ou qualité/lenteur se pose de plus en plus. Comme la plupart des personnes veulent grandir rapidement pour se mettre en avant et courir après les likes/vues, le choix s’impose à lui-même.
    Perso je préfère garder mon identité pour être crédible jusqu’au bout dans ma démarche.
    Damien

  2. Bonjour Olivier,
    Merci pour ce petit rappel … A propos, dirais-tu qu’une identité se forme sur le tas, sans qu’on essaye trop de la “créer”, ou bien faut-il justement la monter consciemment et avoir une stratégie ?
    Merci pour ta réponse !

    1. Hello Aline.
      Merci pour ton commentaire pertinent.
      Rester naturel c’est une stratégie comme une autre 🙂 Mais le seul effort que ça te demande c’est de virer tout ce qui n’est “pas toi”.
      J’essaie d’être 100 % moi-même dans mes mailings et mes vidéos. Et au final c’est le plus simple et le plus efficace pour créer du contenu authentique.
      Avant j’essayais de rédiger des articles dans un style “comme tout le monde” et c’était beaucoup plus difficile que maintenant et beaucoup moins fun surtout.
      Et je ne suis pas le seul à tenir ce discours : https://www.youtube.com/watch?v=M2wyG8Kt3fA 😀
      Ton identité tu l’as, c’est gagné d’avance !
      Bonne journée,
      Olivier

    1. Merci pour ton commentaire Maïté.
      C’est vrai qu’il y a une histoire d’équilibre, la réalité n’est jamais aussi tranchée que ma position dans cet article…
      Bonne semaine 🙂
      Olivier

  3. Salut Olivier!
    Le style perso c’est à la fois authentique et éthique, alors je suis a fond pour. Dirais tu que lorsque des gens n’aiment pas un style il y en a justement d’autre qui vont aimer ce que les premiers ont détesté?
    Je te donne un exemple perso, dans mes articles selon que je veux impliquer le lecteur ou au contraire le laisser prendre de la distance, j’utilise parfois le tutoiement et d’autre fois le vouvoiement, et ce, à quelques lignes d’intervalles.

    1. Merci pour ton commentaire Pierre-Favre.
      Oui, je pense qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et qu’il ne faut surtout pas essayer de plaire à tout le monde.
      Je ne sais pas si passer du tu au vous ne vas pas perturber tes lecteurs par contre… Je garde le tutoiement de mon côté.
      Rien de tel que le marketing répulsif pour virer ceux qui ne doivent pas rester et renforcer le sentiment d’appartenance de ceux qui se sentent bien chez toi 😉
      Bonne journée,
      Olivier

  4. Merci Olivier pour cet article. Tu as raison, j’ai lancé mon blog avant tout parce que j’avais plein de choses à dire et à partager (ce que je n’osais pas faire auparavant) et clairement je m’attache à rester dans la case influenceur … même si je n’influence pas grand monde pour le moment vu la taille de ma liste… Ce qui est sur c’est qu’il faut rester soit même avec son identité et son unicité!

    1. Bonjour Julie,
      Merci pour ton commentaire.
      Ne t’inquiète pas, ça va venir pour le nombre. Pareil de mon côté tu sais. Focus sur la qualité pour commencer, la quantité on verra bien plus tard 🙂
      Si j’influence positivement une personne sur la journée je suis déjà heureux 💐
      Bonne journée,
      Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *